"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 24 avril 2017

Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa


Le résumé de l'éditeur

« Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges dont sont fourrés les dorayaki, des pâtisseries japonaises.

Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu'elle lui a fait partager.

Avis

Dans sa petite échoppe, Sentarô vend des dorayaki, des pâtisseries japonaises. Les jours passent, sans réelle conviction ni entrain.  Il accepte un jour d'embaucher une vieille dame pour l'aider et lui confie la préparation du an, la pâte dont il farcit les dorayaki.

Au delà d'une recette de cuisine, c'est une leçon de vie que lui prodigue Tokue en lui montrant comment préparer les haricots rouges.

Empreint de délicatesse, ce roman tourne autour d'une page cachée de l'Histoire du Japon et des plaisirs de l'existence.  De petits bonheurs à savourer comme la floraison de ces cerisiers qui bordent la petite boutique de Sentarô.

Les dorayaki servent de dénominateur commun entre les personnages du livre et leur permettent d'envisager l'existence sous un jour nouveau.  Un roman touchant et mélancolique !









Challenge Un mois au Japon avec Hilde et Lou

5 commentaires:

Jérôme a dit…

J'adore depuis toujours les romans qui font un lien avec la cuisine. Je ne me l'explique pas mais c'est comme ça^^

Anonyme a dit…

Je crois que je n'ai pas les mêmes goûts que les Japonais en matière de sucreries. Mais il me reste à découvrir la pâte de haricots rouges !
S.

bénédicte a dit…

j'avais beaucoup aimé le film, j'attendrais , histoire d'oublier un peu, avant de lire ce livre qui me tente aussi !

Les sortilèges des mots a dit…

Dans ma PAL. Sache que les doryaki, c'est super bon. J'en ai mangé pendant un temps. Délicieux.

Nahe a dit…

@ jérôme : je te rejoins entièrement et je ne me l'explique pas davantage ^^
@ Syl : oui, je goûterais volontiers !
@ bénédicte : c'est une très jolie lecture !
@ les sortilèges des mots : J'aimerais bien goûter...