"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mercredi 25 mai 2016

Le Château ( Les Ferrailleurs tome 1) d'Edward Carey

Lecture en partenariat : merci au  Livre de Poche pour cette découverte passionnante !

Le résumé de l'éditeur :

Au milieu d'un océan de détritus composé de tous les rebuts de Londres se dresse la demeure des Ferrayor. Le Château, gigantesque puzzle architectural, abrite cette étrange famille depuis des générations. Selon la tradition, chacun de ses membres, à la naissance, se voit attribuer un objet particulier, qui le suivra toute sa vie.

Clod a quinze ans et possède un don singulier : il est capable d'entendre parler les objets... Tout commence le jour où la poignée de porte appartenant à Tante Rosamud disparaît. Les murmures des objets se font de plus en plus insistants. Dehors, une terrible tempête menace. Et voici qu'une jeune orpheline se présente à la porte du Château...

Avis 

Londres est une ville étrange : tout y est saleté et détritus.  Elle est partagée entre les faubourgs et la demeure de la famille Ferrayor, entourée d'une mer de déchets, un environnement étrange et dangereux.

Dans la famille Ferrayor, Clod est un peu à part : il entend parler les objets.  Ils lui confient leur nom et du matin au soir, leur chuchotement ne s'arrête pas et devient assourdissant.  En effet, chez les Ferrayor, chaque personne reçoit un objet de naissance, qui le suivra sa vie durant.  Il y a parfois quelques surprises!

Lorsque la Tante Rosamud perd sa poignée de porte, on fait appel à Clod mais les recherches ne donnent rien et sans sa poignée, la vieille dame est au plus mal.

Oscillant entre le fantastique et le réalisme, Edward Carey met en place un univers très particulier, un peu fou.  Il va même jusqu'à l'illustrer et à nous en livrer des bribes au fur et à mesure des chapitres : le résultat est très beau.  Il plonge donc le lecteur dans une ambiance noire, démente mais le fait avec beaucoup de poésie. 


Autour d'une multitude de personnages, essentiellement les Ferrayor et leurs serviteurs, Clod et une jeune servante du nom de Lucy Pennant, livrent tour à tour leur version de l'histoire.  Le château est la première partie d'une trilogie, elle met ici l'accent sur l'univers de Clod.  Un récit dans un monde décalé et sombre, une aventure pourtant pleine de charme et addictive.  

lundi 16 mai 2016

S.M.A.C.K. De Colin McNaughton


La présentation de l'éditeur :

Samson le cochon a reçu une enveloppe portant une mystérieuse formule, «S.M.A.C.K.», qui veut dire : «Signé de ma Main Avec des Câlins par Kilos».

Elle contient une lettre de Rose, la petite amie qu'il a rencontrée en vacances. Samson va bien sûr lui répondre. Et Monsieur Loup aura certainement son mot à ajouter!

Avis : 

Aujourd'hui, Samson a reçu du courrier : une lettre de Rose, son amie de vacances.  Tout heureux, il s'empresse de lui répondre et lui raconte par le menu sa journée.  Une journée bien remplie où Samson, sans le savoir, rencontre souvent Monsieur Loup...

Lorsqu'il explique sa journée à son amie Rose, Samson ne néglige aucun détail.  Pourtant la réalité est parfois différente de l'idée que s'en fait le petit cochon : à travers ses illustrations drôles et fouillées, Colin McNaughton rétablit la vérité et s'en donne à cœur joie.  Les dessins fourmillent de petits détails amusants et ils mettent en scène Samson et Monsieur Loup dans de drôles de situations.  

Un décalage très réussi qui plaira aux jeunes lecteurs, vers six ans : pour saisir l'humour de cette mise en scène, ce livre s'adresse à des enfants déjà familiers de la lecture et qui pourront ensuite parcourir seuls cet album sympathique.







Challenge Avril en albums sur Pilalire

dimanche 15 mai 2016

Manger un loup de Cédric Ramadier et Vincent Bourgeau


La présentation de l'éditeur :

Ce cochon a décidé que, pour une fois, c’était lui qui mangerait un loup et non le contraire. Il nous présente donc sa recette de loup. Mais est-il certain d’avoir un loup dans son placard à provisions ?



Avis 

Dans les histoires pour enfants, le loup finit toujours par manger le cochon.  Cette fois pourtant, un cochon a décidé que c'est lui qui mangerait le loup et il entreprend de nous livrer sa recette, ingrédient par ingrédient.  Lorsqu'il faut ajouter un loup à la préparation, un petit problème se pose...


Voici un album bien sympathique pour les petits lecteurs: un format original en forme de recette, des dessins simples et colorés, un texte court et amusant, une chute drôle...  Et en prime, une frayeur pas trop méchante !  Un album bien plaisant que les petits pourront ensuite raconter à leur tour.










Challenge Avril en albums sur Pilalire

samedi 14 mai 2016

Nos années sauvages de Karen Joy Fowler

Lecture en partenariat avec Babelio et les Editions Presses de la Cité : un grand merci!

La présentation de l'éditeur :

Il était une fois deux sœurs, un frère et leurs parents qui vivaient heureux tous ensemble. 

Rosemary était une petite fille très bavarde, si bavarde que ses parents lui disaient de commencer au milieu lorsqu'elle racontait une histoire. Puis sa sœur disparut. Et son frère partit. Alors, elle cessa de parler... jusqu'à aujourd'hui. C'est l'histoire de cette famille hors normes que Rosemary va vous conter, et en particulier celle de Fern, sa sœur pas tout à fait comme nous...

Avis 

Taxée de bavarde au cours de son enfance, Rosemary a soudain décidé de se taire.  Aujourd'hui, elle choisit pourtant de raconter son histoire, celle d'une famille américaine atypique. 

Sans souci de chronologie, ni de logique, elle revient sur les jours heureux de son enfance, sur ses années d'études, sur ses relations difficiles avec ses parents.  Mais surtout, elle évoque Fern, sa sœur qui disparut du jour au lendemain.  Suivie de près par son frère Lowell.  N'écoutant que son cœur, Rosemary cherche à comprendre et à trouver enfin sa place.

Page après page, Rosemary s'ouvre et livre les secrets qui lient les membres de sa famille.  J'ai pris plaisir à lire son histoire, découvrant les bons et les mauvais jours, comprenant les facettes de son caractère et les réactions de ses parents.  

Centré sur la famille et les remords, ce roman véhicule des messages forts, parfois douloureux.  La mémoire occupe également une grande place dans ce texte et le sujet central de l'ouvrage, qu'il vous faudra découvrir à la lecture, est vraiment très intéressant.  A l'image de ce jeu du "mot du jour" auquel Rosemary se livrait enfant. 

Pourtant malgré cet intérêt et la réelle qualité de l'écriture de Karen Joy Fowler  (déjà croisée dans Le club Jane Austen), je dois bien avouer être restée en retrait du récit, ne parvenant pas à être réellement touchée par les personnages et leur histoire.  Au vu des nombreux avis enthousiastes à propos de ce roman, je le regrette d'ailleurs un peu...

Léo Corbeau et Gaspard Renard d'Olga Lecaye


Le résumé de l'éditeur :

Coco Corbeau et Lili Renard habitent dans la même forêt, ils ont le même âge, et ils aimeraient bien aller jouer ensemble, mais le grand-père de Coco Corbeau ne veut pas. C'est à cause d'une vieille histoire. Il paraît qu'il s'est disputé avec Grand-père Renard, il y a très longtemps. Il paraît que Grand-père Renard lui a volé un fromage et s'est moqué de lui. Tout le monde est au courant, c'est une dispute célèbre, elle a même été racontée dans un livre. La réconciliation est-elle possible?

Avis :

Lorsque Léo Corbeau rencontre Gaspard Renard, il voit en lui un parfait compagnon de jeu et ferait bien une partie de ballon avec lui.  Malheureusement, ce n'est pas du tout du goût de son grand-père : Grand-père Renard lui a joué une vilaine farce il y a des années et il en garde un souvenir cuisant.  Il en faudra pourtant bien plus pour dissuader les deux enfants : une tempête et quelques biscuits pourraient bien arranger la situation.

Dans ce bel album coloré, Olga Lecaye nous offre un détournement de la célèbre fable de La Fontaine : elle revient, deux générations plus tard, sur la célèbre dispute entre le corbeau et le renard.  Les jeunes lecteurs seront séduits par cette histoire d'amitié naissante et par les illustrations, chaudes et vivantes; ils pourront également découvrir le texte de La Fontaine par la suite.  

D'ailleurs, l'histoire d'Olga Lecaye leur permet de retrouver le corbeau et le renard vieillissants, de manière un peu différente, dans leur intérieur ou à travers leur rôle de grand-père. Un ouvrage savoureux et riche, permettant des niveaux de lecture différents.


vendredi 13 mai 2016

La chambre de Vincent de Kimiko et Grégoire Solotareff

La présentation de l'éditeur : 

Mitsou et Kimi sont deux petites souris qui habitent dans la chambre de Vincent. Il est peintre, comme elles. Il laisse toujours des tubes de couleur, des pinceaux et des crayons à leur disposition. Il est vraiment très gentil. Alors ce n'est sûrement pas lui qui a posé un piège à souris sous le lit... à moins qu'il ne soit devenu fou!


Avis 

Mitsou et Kimi sont deux charmantes souris peintres.  Elles ont élu domicile dans la chambre de Van Gogh à Arles et y sont bien accueillies.  Le peintre allant jusqu'à laisser à leur disposition tubes de peinture et crayons.

Jusqu'au jour où Mitsou se retrouva prisonnière d'un piège à souris.  Le choc passé, les deux souris s'interrogent : qui a bien pu poser ce piège?  Par une étrange coïncidence, Vincent est lui aussi blessé, il porte un gros bandage à l'oreille...

Autour de Vincent Van Gogh et de son univers, du moins sa période provençale, cet album nous invite à suivre Mitsou et Kimi, passionnées de peinture.  La patte de Van Gogh est partout : les couleurs éclatent, les œuvres de l'artiste figurent dans le décor, les images sont gaies et enjouées. 

Tout comme les deux souris qui refusent de croire à la culpabilité de leur ami et qui le moment venu, se tournent vers une autre vie, sans se faire davantage de soucis.


L'album est lumineux, il aborde pourtant certains moments durs de la vie de Van Gogh et ce fait ajouté à des textes bien fouillés me semble convenir à un public plutôt mûr.  Un album ensoleillé et une belle approche du monde de l'art !






Challenge Avril en albums sur Pilalire

lundi 9 mai 2016

Petite cage cherche un oiseau de Rodoula Pappa et Célia Chauffrey

Lecture en partenariat : 
merci aux éditions Belin pour cette jolie lecture !

La présentation de l'éditeur
 

Comme toutes les cages à oiseaux, Petite Cage a une mangeoire remplie de graines, une coupelle avec de l'eau fraîche et une jolie balançoire. Elle devrait donc être une maison idéale !

Et pourtant, Petite Cage est une cage à oiseaux… sans oiseaux ! Pas une colombe, pas un perroquet, pas même un canari ne vit sous son toit. Et ça, ça rend Petite Cage très triste.

Alors un jour, elle décide de prendre son destin en main : si aucun oiseau ne vient la trouver, alors c'est elle qui trouvera un oiseau !

En chemin, elle croise une hirondelle, un moineau, un paon… Chaque fois, elle leur demande pleine d'espoir : « Veux-tu venir vivre chez moi ? » Et chaque fois, c'est la même réponse : « Je n'ai pas besoin de toi, Petite Cage ! »

Mais la vieille chouette saura peut-être lui faire voir son destin sous un autre jour…

Avis 


Des graines croustillantes, de l'eau fraîche, une jolie balançoire... : voilà ce qu'offre Petite Cage en plus de son hospitalité.  Mais aucun oiseau n'en veut pourtant et Petite Cage se désespère...

Elle décide donc d'aller à la rencontre des oiseaux et de leur offrir ses services.  En vain !  Une vieille chouette sage et libre lui donne pourtant un conseil bien précieux, de quoi devenir, qui sait, la cage aux mille et un oiseaux.

Autour de la liberté et de son prix, Rodoula Pappa et Célia Chauffrey nous proposent un très bel album : une histoire qui, sous des dehors anodins, cache une morale à portée philosophique; combinée à de superbes crayonnés qui mettent joliment la nature en valeur. 


Le trait de Célia Chauffrey nous offre, tout au long de l'album, de magnifiques oiseaux qui s'épanouissent au fil des pages.  Le décor suit également cet éclaircissement et accompagne bien le périple de cette mignonne Petite Cage qui souhaite tant de la compagnie.  Jusqu'au final éclatant.  Un superbe album à découvrir !






Challenge Avril en albums sur Pilalire

lundi 2 mai 2016

Fille des cauchemars, tome 1 : Anna de Kendare Blake

Lecture en partenariat : merci au  Livre de Poche pour cette découverte passionnante !

Le résumé de l'éditeur
 :

« La ville est plus hantée que je ne l’aurais cru. Une énergie macabre fourmille dans le sol, prête à éclore. Des mouvements imperceptibles ne cessent d’attirer mon attention. Je sais que, quelque part, se cache une âme si puissante qu’elle pourrait tuer par la seule force de son regard. Elle va essayer de me détruire. J’ai presque hâte de voir comment elle s’y prendra. »

Il s’appelle Thésée Cassio Lowood. Exterminer les fantômes, c’est sa mission. Elle s’appelle Anna Korlov, dite « Anna à la robe de sang ». Il traque, chasse, tue, sans remords ; on ne sort pas vivant de la maison qu’elle hante depuis qu’elle a été assassinée. Pour lui, elle est une déesse de la mort ; pour elle, il est une proie comme les autres. Pourtant, elle a décidé l’épargner…

Voici le premier tome d’une trilogie aux accents gothiques, une histoire addictive et originale qui vous fera frissonner.

Avis 

Très jeune, Thésée Cassio Lowood a appris à chasser les fantômes : il a pris la relève à la mort de son père et n'a cessé de les exterminer, cherchant en quelque sorte vengeance. 

Régulièrement, des courriers arrivent, réclamant son aide : cette fois, c'est Thunder Bay, au bord du lac Supérieur, qui l'accueille le temps de sa mission.  Pour Cassio, il faut à nouveau mettre de côté jeunesse et études, ce qui ne semble pas trop le déranger...

Sa cible du moment : Anna à la robe de sang, un fantôme sanguinaire et redoutable qui terrifie la ville.  A sa grande surprise, derrière le spectre assoiffé de sang, Cas découvre une jeune fille mystérieuse, très émouvante.

Dès les premières pages, l'auteur nous met au parfum et nous plonge dans cette version un peu glauque et frissonnante de Ghostbusters : Cas ne manque ni de ressources, ni de courage; un héros plutôt plaisant à suivre.  Son histoire familiale et son éducation font de lui un personnage intéressant et attachant. 

Autour de lui, l'éternel solitaire, Thomas et Carmel viennent se joindre à l'aventure et apporter leur petite touche personnelle.  Anna vient compléter l'alchimie.  Ainsi l'atmosphère au départ angoissante se colore peu à peu et la tension se relâche...  Pour un moment du moins!  Car le suspense et l'horreur restent bien présents tout au long du récit.


Une bonne dose d'horreur, une pointe de romance, un peu de sarcasmes, une pleine mesure d'aventures, ...  un premier tome très réussi, glauque à souhait et captivant !