"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 29 février 2016

Julie's way de Pierre Chazal

Lecture en partenariat avec Babelio et Alma Editeur : un grand merci !

La présentation de l'éditeur :

Last round pour Nicolas et Yann. Le premier part à Londres, le second en Asie. Les deux meilleurs amis du monde savent ce qu'ils quittent avec soulagement au seuil de leurs trente ans. Ils ignorent encore ce que l'avenir leur prépare. 

À Londres, Nicolas découvre la vie d'expat entre nuits incertaines et sabir linguistique, se prend d'amitié pour une vieille dame so british, s'entoure de copains interlopes. Reste le plus important pour ce jeune homme lunaire animé d'une seule et unique obsession : retrouver sa Julie, la sœur de Yann, partie en Angleterre sans laisser d'adresse depuis trop longtemps déjà... 

Tendre et loufoque, le troisième roman de Pierre Chazal se présente comme une comédie au flegme trompeur, un récit dans la plus pure tradition du romantisme anglais.

Avis : 

Amis de longue date, Nicolas et Yann décident de repartir de zéro à l'approche de la trentaine : le premier partira pour Londres, le second pour l'Asie. 

C'est Nicolas, dans sa nouvelle vie d'expatrié que nous suivrons dans ce roman :  Nicolas, sa logeuse, Mrs Pimbleton, et ses amis francophiles; Nicolas, son job et ses nouveaux collègues dans des sorties explosives, mélange d'alcool et de drogue; Nicolas aussi à la recherche de Julie, la sœur de Yann, disparue depuis quelques années aux environs de Bournemouth ...

Sur les traces de Julie, à la recherche de lui-même, Nicolas découvre l'Angleterre, s'y perd un peu, voire beaucoup, s'y crée un réseau de relations et d'amis sympathiques.  Autant de personnages secondaires qui gagnent à être connus et de lieux bien plaisants qui donnent envie de voyager.

Les recherches de Nicolas semblent perdues d'avance : une piste datant de plus de six ans et une vieille photo; ajoutons-y un  peu de crachin et voilà qui rend le héros d'autant plus attachant et gomme quelques traits douteux de son caractère. 


L'ensemble que composent personnages et paysages donne un récit en forme de quête initiatique, mêlant le charme britannique et une pointe de romantisme.  Autrement dit, un joli roman sensible et amusant autour d'un amour perdu, assorti d'une invitation au voyage Outre-Manche.


dimanche 28 février 2016

Soupe aux pois


Pour ce dimanche, Syl nous a proposé une recette finlandaise tirée du livre Crimes glacés basé sur les polars scandinaves : voici donc une soupe aux pois en référence aux enquêtes du Commissaire Lindmark.




Ingrédients  : 500 g de pois cassés – 12 tranches de bacon – 2 oignons – 20 cl de crème fraîche – 2 carottes – 2 feuilles de laurier – 1 c à soupe de marjolaine – 1 c à café de moutarde – 50 g de beurre – Poivre noir, sel

Préparation :


  1.  Faites fondre le beurre dans une grande cocotte, et mettez à cuire le bacon quelques minutes sur chaque face.
  2.  Pendant ce temps, épluchez les carottes et les oignons, émincez les oignons et coupez les carottes en petits cubes.
  3.  Ôtez le bacon de la cocotte et réservez-le sur une assiette, et faites revenir les oignons et carottes une dizaine de minutes dans la matière grasse avec la marjolaine et le laurier, jusqu’à ce que les oignons soient translucides.
  4.  Récupérez quelques cubes de carottes pour la décoration, ôtez les feuilles de laurier puis ajoutez les pois cassés et couvrez d’eau largement. Laissez cuire à petite ébullition 20 min environ. Salez, poivrez.
  5.  Découpez le bacon en lanières et mélangez dans un bol la crème fraîche et la moutarde.
  6.  Lorsque les pois cassés sont cuits, mixez la soupe jusqu’à ce qu’elle soit bien crémeuse, ajoutez la crème fraîche moutardée et servez à l’assiette, avec des cubes de carottes et des lanières de bacon.

Pour découvrir les autres préparations de Syl  et sa  brigade : chez  AsphodèleLouise Syl, Hilde et Marion.








Challenge Nos gourmandises 2016 avec Syl


mercredi 24 février 2016

Reality Girl de Lorris Murail

La présentation de l'éditeur :

"Quand j'étais petite, j'avais un journal secret avec un cadenas. Là, on dirait que c'est pareil. Sauf que vous avez le droit d'entrer."

Quand ses parents, tout juste séparés, s'égarent dans des émissions de télé-réalité, Aurore, quatorze ans, décide de «s'orpheliniser» et part vivre chez sa grand-mère. N'ayant personne à qui se confier, elle crée un blog.

Grâce à ce journal intime, cette grande timide, «jolie autour de son grand nez», tente de s'ouvrir au monde tout en restant cachée. Jusqu'à ce que l'amour la surprenne...

Avis : 

Victime collatérale de la télé-réalité, Aurore a quitté la maison familiale et vit chez sa grand-mère.  Elle confie ses états d'âme au blog qu'elle a tout récemment créé.  Ses doutes aussi sur d'éventuels lecteurs.

A quatorze ans, Aurore dégaine vite et sa plume est acérée; tout y passe : ses parents séparés en mal d'amour, l'école, les copains, sa grand-mère surnommée Coupon pour son goût immodéré des concours et des bons de réduction, ...  Parmi ses sujets de prédilection, outre ses parents candidats d'émissions de télé-réalité, Brian, un australien passionné des papillons devenu son ami virtuel.

Tandis qu'Aurore nous relate, chaque semaine, les aventures de ses parents cherchant l'âme sœur, nous découvrons son quotidien, ses (petits et grands) soucis, ses espoirs.  Aurore est un personnage attachant : drôle et décidée; sa grand-mère, Coupon, n'a rien à lui envier et leur duo fonctionne plutôt bien !

En parallèle, Reality girl occupe beaucoup de place : Aurore cherche ses marques sur le net, tente d'attirer des lecteurs, de les motiver.  Tout cela est plaisant à suivre drôle et bien amené.


L'ensemble dresse le portrait d'une adolescente de quatorze ans, sensible et réfléchie, à l'occasion caustique, dans un roman drôle, bien en phase avec la réalité.  Un univers sympathique à découvrir !

dimanche 21 février 2016

Cake au citron de Miss Marple



Ce dimanche, les Gourmandises voyagent et les recettes ont de doux accents exotiques.  Je n'irai pas très loin : de l'autre côté de la Manche pour tester à mon tour le cake de Miss Marple présenté par Syl  la semaine dernière.





Ingrédients : 200 g de farine – 150 g de beurre – 100 g de sucre – 4 œufs – 2 citrons non traités – 1 sachet de levure


Préparation :
  1.  Préchauffez votre four, thermostat 6.
  2.  Faites fondre votre beurre.
  3.  Mélangez le sucre avec les œufs, puis la farine, le beurre fondu et le jus des 2 citrons.
  4.  Coupez en petits morceaux la peau des citrons, ébouillantez-les et ajoutez-les dans la pâte.
  5. Beurrez un moule, mettez la pâte et enfournez environ 45 minutes.


Pour découvrir les autres préparations de Syl  et sa  brigade : chez  AsphodèleLouiseSandrionSyl, Hilde et Marion.








Challenge Nos gourmandises 2016 avec Syl

mardi 16 février 2016

Justices, tome 1 : Les deux ligues de Renaud De Vriendt

Lecture en partenariat avec Babelio et les Editions Kennes : un grand merci !

Résumé de l’éditeur :

Camille, un jeune garçon de onze ans dont les parents ont mystérieusement disparu, a été recueilli par « Justice Pour Tous », une ligue de super-héros. Malheureusement pour lui, ces derniers n’ont de super que le nom et leurs étranges pouvoirs vont s’avérer particulièrement inadaptés à l’aventure qui les attend. En effet, quand le fantasque « M le Mystère », après avoir kidnappé plusieurs citoyens de Nova City, invitera tous les supers de la ville à venir récupérer les malheureux au sein même de son repaire, Camille n’écoutera que son courage et se jettera dans la gueule du loup.

Mon avis :

A Nova City, la grippe fait des ravages.  Sans en souffrir directement, Camille en ressent les effets car sa maîtresse est absente et sa remplaçante n'est pas vraiment à la hauteur...  Pour s'occuper, le petit garçon s'intéresse à cette maladie et y voit l'attaque d'un super-méchant plutôt qu'une simple épidémie.

Camille tente d'en parler autour de lui mais ses théories ne convainquent pas grand monde...  Même les super-héros qui l'ont recueilli à la disparition de ses parents, la ligue Justice Pour Tous, ont du mal à le croire : ils lui sont pourtant tout dévoués; même si leurs pouvoirs laissent un peu à désirer.  Etre capable de rebondir dans tous les sens ou de faire pousser n'importe quel type de plantes ne sont pas des facultés bien puissantes mais pour Camille, la chaleur d'un foyer est bien plus importante.

Lorsqu'M le Mystère, un vrai méchant, annonce détenir les disparus, Camille pense que le moment de passer à l'action est venu.  Les membres de Justice Pour Tous semblent pourtant d'un autre avis.  Comment le petit garçon parviendra-t-il à les convaincre de se mobiliser ?

Dans cette parodie des comics, Renaud De Vriendt  nous invite à suivre la folle équipée de Camille, élevé par des super-héros aux capacités pour le moins farfelues.  L'auteur y mêle de l'aventure, de l'humour, quelques leçons de vie, ... Ainsi, le petit garçon apporte sa touche personnelle à l'histoire, à travers de savoureux commentaires, parfois grammaticalement peu académiques mais plutôt réalistes.  L'histoire ne tourne pas autour de la victoire à tout prix mais insiste davantage sur la solidarité et invite à ne pas se fier aux apparences.


Une série sympathique qui devrait plaire aux jeunes lecteurs  par son thème et son caractère très vivant !

dimanche 14 février 2016

Lasagnes


Ce dimanche, les Gourmandises ont quartier libre et les menus sont très variés : gâteau au citron, flammküche, ...  Je vous propose simplement des lasagnes, en version maison.  Photo après dégustation :o(  

Ingrédients 

Pour un gros plat de 6 personnes : en plus des ingrédients classiques pour préparer une sauce bolognaise et une béchamel, il vous faudra : 3 carottes, 3 gousses d'ail et 150 g de jambon d'Ardennes.

Préparation :

Préparez la sauce bolognaise : hachez les oignons et faites les fondre dans l'huile. Ajoutez ensuite la viande, salez, poivrez.

Lorsque la viande est cuite, ajoutez le coulis de tomates, un peu de bouillon et laisser mijoter 30 minutes, à feu moyen.

Préparez un hachis de carottes, ail et jambon.  Incorporez à la sauce tomate et ajoutez 20 cl de vin rouge.  Laissez mijoter et rectifiez l'assaisonnement au besoin.  Avant de garnir la lasagne, ajoutez 20 cl de crème.

Faites une sauce béchamel.

Dans un plat à gratin, mettre 1 couche de pâte à lasagnes, 1 couche de bolognaise, 1 couche de gruyère râpé trois fois. 

Sur la dernière couche de pâte, étaler la sauce béchamel et recouvrir avec du gruyère râpé.

Passer au four environ 15 min, avant de déguster à 200°C (thermostat 6-7).


Pour découvrir les autres préparations de Syl  et sa  brigade : chez  AsphodèleLouiseSandrionSyl, Hilde et Marion.








Challenge Nos gourmandises 2016 avec Syl

vendredi 12 février 2016

Promesse de Jussi Adler-Olsen


Le résumé de l'éditeur

Bornholm, une île danoise de la mer baltique, fin des années 1990. Le cadavre d'une jeune fille est retrouvé dans un arbre, son vélo broyé au bord de la route. Aucune trace du chauffard : affaire classée. Sauf pour un inspecteur de la police locale qui finit dix-sept ans plus tard par demander l'aide de l'inspecteur Carl Mørck. Avant de se tirer une balle dans la tête.

À l'initiative de Rose, l'assistante du flegmatique Mørck, l'insolite trio du Département V en charge des cold cases débarque sur l'île de Bornholm. En remuant le passé, ils prennent le risque de réveiller de vieux démons...

Avis

Depuis sept ans à la tête du Département V, Carl Mørck résout des cas non élucidés,  avec l'aide d'une équipe pour le moins atypique : Rose, sa secrétaire au caractère bien trempé, n'ayant jamais réussi à s'intégrer dans une équipe classique et Assad, un réfugié syrien aux surprenantes capacités. 

Relégué au sous-sol et dépourvu de véritables moyens, le Département V a d'abord été considéré comme une voie de garage pour l'inspecteur Mørck.  A l'époque, Mørck et ses co-équipiers d'alors avaient été agressés dans une attaque particulièrement tragique, l'affaire du pistolet à clous : l'un était mort, les deux autres grièvement blessés.  A son retour, Mørck s'est vu confier le Département V et aujourd'hui, force est de reconnaître qu'avec ses assistants hors normes, il  obtient des résultats et bénéficie d'une certaine notoriété.

C'est d'ailleurs pour cette raison que le Département V est contacté par l'inspecteur Habersaat de l'île de Bornholm  : à la veille de prendre sa pension, il aimerait que Carl Mørck reprenne une histoire déjà ancienne.  Cette affaire l'a marqué il y a dix-sept ans et il lui a consacré son temps, mettant ainsi sa vie de côté.

Volontiers tire-au-flanc, Carl Mørck préfèrerait profiter du calme de son bureau mais Rose ne l'entend pas de cette oreille.  D'autant que l'inspecteur Habersaat bénéficie d'un argument de choc : après sa discussion avec Carl Mørck, il a mis fin à ses jours...

Promesse est le sixième tome des aventures du Département V et c'est toujours avec le même plaisir que je retrouve cette équipe inimitable.  Noirceur, flashbacks, découverte des personnages (si, si !  Même au sixième tome.), intrigue bien ficelée, humour, alternance des points de vue, ...  tout y est pour garantir un excellent polar nordique et assurer au lecteur de passer un bon moment. Une série à découvrir !


mercredi 10 février 2016

Plus froid que le Pôle Nord de Roddy Doyle

Lecture en partenariat avec les éditions Flammarion : un grand merci !

Quatrième de couverture :

On ne voyait rien. Mais il fallait avancer. Des branches de sapin nous fouettaient le visage. Le froid n'avait plus d'importance. Nous allions retrouver notre mère. Ce n'était plus un jeu.  

Ce soir-là, un traîneau manque à l’appel. Johnny et Tom se lancent sans hésiter à la recherche de leur mère dans un épais brouillard. Mais combien de temps peut-on survivre dans un univers de glace ?

Avis :

Abandonnée tout bébé par sa mère, Erin est une adolescente en colère : elle vit avec son père et sa nouvelle famille et est constamment en révolte.  C'est surtout Sandra, sa belle-mère, qui en fait les frais. 

Lorsqu'après treize ans d'absence, Rosemary, la mère d'Erin, souhaite rentrer en Irlande et rencontrer sa fille, la situation s'annonce tendue. Aussi, Sandra décide-t-elle d'emmener ses fils Johnny et Tom en safari en Finlande.

Tandis qu'à Dublin, Erin est sur le point de retrouver sa mère, les garçons s'apprêtent à vivre une grande aventure en traîneau.  Sans qu'ils le sachent, chacun d'entre eux sera amené à se dépasser pour retrouver sa mère...

Mêlant habilement l'histoire d'Erin et celle de ses demi-frères, Roddy Doyle nous emmène de l'Irlande à la Laponie passant allègrement d'un drame familial à un récit d'aventures. Comme il l'avait fait dans Trois femmes et un fantôme, il nous propose une histoire de famille sensible et addictive : les deux tableaux proposés sont aussi prenants l'un que l'autre. Erin et sa mère qui tentent de nouer un dialogue, car rien ne se passe comme l'une et l'autre l'espéraient.  Johnny et Tom qui découvrent des paysages à la hauteur de leurs rêves et sans avoir osé l'espérer, une aventure qui les obligera à grandir.

Atout de poids, les personnages sont terriblement humains et proches, qu'il s'agisse des enfants ou des adultes : Erin est une adolescente qui se cherche et a du mal à poser des mots sur son mal-être, Johnny et Tom sont des garçons insouciants et turbulents, tellement vivants.  Frank et Sandra, un peu perdus face à leurs enfants, à la voisine acariâtre, ...  Somme toute, des situations classiques mais que l'on retrouve magnifiées sous la plume de Roddy Doyle : réalisme, humour, tendresse, sauvagerie de la nature ... sont autant de points forts à porter au crédit de ce roman jeunesse attachant.

lundi 8 février 2016

Kyrielle Blues de Biefnot-Dannemark

Lecture en partenariat : un grand merci aux auteurs et aux éditions Le Castor Astral pour cette découverte.

La présentation de l'éditeur 

Nina rejoint Hazebrouck, ville du Nord, où un notaire doit lui lire le testament de son père Teddy. Pianiste de jazz réputé, souvent éloigné d’elle, il l’a élevée seul. Et il a choisi de mourir seul, loin de Bordeaux où réside sa fille.

Le testament libère en Nina une troublante kyrielle de souvenirs. L’étude du notaire devient alors lieu de confidences. Lorsque se termine la lecture, l’aventure ne fait en réalité que commencer et va l’emmener loin, là où sont enfouis les mensonges et les ressorts secrets de sa vie.

De révélations en surprises, cette confession bouleverse tout, passé et présent. Va-t-elle changer la couleur de l’avenir ?

Kyrielle Blues, histoire rebondissante, est peut-être la mélodie d’un bonheur qui arrive lentement, de l’amour qui attend son heure pour dire son nom.

Avis : 

De retour à Hazebrouck, qui a marqué son enfance, Nina a le cœur lourd : elle doit y entendre le testament de son père, Teddy et elle n'a jamais trop aimé cette ville synonyme pour elle de l'absence.  C'est en effet là où habitaient ses grands-parents: ils l'accueillaient lorsque son père, musicien de jazz, partait en tournée, bien trop souvent au goût de la petite fille qu'elle était.  

Aujourd'hui, elle appréhende son passage chez le notaire et souhaite en finir au plus vite avec ces pénibles formalités.  Sans le savoir, outre la nostalgie, ce rendez-vous lui réserve bien des surprises : en la quittant, terrassé par la maladie, Teddy lui a préparé un cadeau bien inattendu...

Cadeau : c'est un mot qui s'accorde bien à ce titre que nous offre le duo composé de Véronique Biefnot et Francis Dannemark.  Pour sa douceur et sa joie de vivre...  le terme est parfait !  C'est également un élément récurrent de ce roman, rehaussé d'airs de jazz et des illustrations de Véronique Biefnot.  Dans les tons de bleu, bien sûr !

Des cadeaux donc pour réparer les blessures de la vie ou les erreurs de jeunesse : il suffit parfois d'une simple main tendue, de quelques notes de musique ou d'une photo... ou encore d'une rencontre inattendue, de quoi bouleverser à jamais l'existence.


S'appuyant la mort de Teddy, Kyrielle blues est construit autour de la maladie et de l'absence.   Le roman aborde certes des sujets sérieux mais réussit à illuminer notre lecture, à mettre du soleil dans la grisaille du Nord, à travers des personnages hauts en couleurs ou de folles décisions.  Une lecture douce et plaisante, égayée de quelques surprises bouleversant la destinée des héros, enchantant le lecteur.

dimanche 7 février 2016

Crumble pommes-pain d'épices et fondant au chocolat



Ce dimanche, les Gourmandises fêtent leur quatrième anniversaire : Syl nous a concocté un petit jeu et la brigade est en mode festif.  

Je vous donne le choix entre deux desserts, délicieux malgré des photos ratées :


Crumble pommes-pain d'épices :


Une recette d'Anne aux fourneaux


Ingrédients : 2 belles pommes - 4 tranches de pain d'épice - 60 g de sucre (ma préférence va à la cassonade pour le crumble) - 50 g de beurre

Préparation

Préchauffez le four à 180 °C (th. 6).

Épluchez et coupez les pommes en dés. Faites fondre la moitié du beurre dans une poêle et faites caraméliser les pommes.

Placez 2 des tranches de pain d'épices dans le four pour les faire griller. Retirez-les, puis émiettez-les dans un bol.


Coupez les 2 autres tranches en dés et répartissez-les dans des ramequins. Ajoutez les pommes caramélisées.

Préparez la pâte à crumble : ajoutez le sucre et l'autre moitié du beurre ramolli dans le bol contenant le pain d'épice grillé. Mélangez, puis répartissez cette pâte sur les ramequins. Enfournez pour 15 min environ.

Servez tiède.


Fondant au chocolat


Ingrédients200 g de chocolat noir - 250 g de beurre salé - 250 de sucre - 3 œufs - 75 g de farine

Préparation :

Mettre le sucre dans une casserole avec 1/2 verre d’eau. Faire bouillir. Éteindre le feu.

Hors du feu, ajouter le chocolat et le beurre coupé en morceaux. 

Une fois que la préparation est homogène, ajouter les œufs et la farine. 

Beurrer et fariner un moule et enfourner à 180°C.

Lorsque vous piquez le gâteau, le cœur doit être fondant.

Pour découvrir les autres préparations de Syl  et sa  brigade : chez  AsphodèleLouiseSandrionSyl, Hilde et Marion.








Challenge Nos gourmandises 2016 avec Syl

jeudi 4 février 2016

Le Voyage de M. de Balzac à Turin de Max Genève

Lecture en partenariat avec les Editions Serge Safran : un grand merci pour cet agréable voyage.

Le résumé de l'éditeur 

En juillet 1836, le duc Guidoboni-Visconti et sa femme proposent à Balzac de les représenter à Turin, tous frais payés, pour une affaire d’héritage. Cela tombe à pic : ruiné, l’écrivain vient de liquider La Chronique de Paris, acquise six mois plus tôt, ce qui met un terme à ses ambitions politiques.
Pour l’accompagner dans ce voyage, l’auteur du Lys dans la vallée – le roman vient de paraître –, recrute un jeune page prénommé Marcel. Habillée en homme, mariée, mère de famille, elle s’appelle en vrai Caroline et… Claire Brunne de son nom de plume !

En route et en Italie certains croient reconnaître George Sand en Caroline ou… Marcel. Balzac ne les détrompe pas. Et, bien évidemment, se noue une intrigue amoureuse d’un genre très particulier.

Avis 

En mission pour le duc Guidoboni-Visconti, Balzac quitte avec plaisir et  surtout soulagement Paris pour Turin : officiellement, il représentera ses amis dans une affaire d'héritage.  Officieusement, il laisse derrière lui des soucis d'argent et quelques ambitions politiques pour une escapade vers le Sud, en charmante compagnie.

Sur fond historique, Max Genève nous propose un voyage bien plaisant : en plus de la découverte des usages de l'époque dans la bonne société, nous suivons les préoccupations d'Honoré de Balzac, tiraillé entre amours et affaires.   Sa visite fait sensation et les invitations se succèdent. Ceci expliquant cela : à l'occasion, Caroline est prise pour George Sand et suscite une certaine curiosité.  


L’ambiguïté qui la précède est troublante mais amusante.  Sous les traits du jeune secrétaire Marcel, se cache en effet Caroline, une délicieuse jeune femme, cultivée et pleine d'esprit.  Le périple vers Turin, au gré des cahots et des péripéties, rapproche les compagnons de voyage et amorce une aventure galante et taquine.

J'ai trouvé cette lecture très divertissante: il s'agit d'un mélange savoureux de carnet de voyage, de roman historique, teinté d'intrigue amoureuse.  Le ton est léger, badin, à l'instar du soleil italien et de la douceur de vivre qui en découle. 

De plus, ces dehors charmants n'enlèvent rien au soin apporté par l'auteur aux recherches préalables. Et ceci sans aucune lourdeur mais bien en conservant un état d'esprit romanesque et insouciant.  Max Genève partage avec succès la beauté des paysages, des villes rencontrées, des monuments visités et des richesses qu'ils abritent, ...  Ainsi, les collections du museo egizio qui abrite une magnifique collection égyptologique ou encore les jardins de Maître Colla.  Le tout formant une charmante parenthèse pour le lecteur, comme on imagine qu'elle a pu l'être pour Balzac et son petit page.


mardi 2 février 2016

Légion : A fleur de peau de Brandon Sanderson

Lecture en partenariat : merci au  Livre de Poche pour cette découverte trépidante !

Le résumé de l'éditeur 

Stephen Leeds, surnommé "Légion", est un homme aux capacités mentales singulières lui permettant de générer une multitude d'avatars : des hallucinations aux caractéristiques individuelles variées et possédant une vaste gamme de compétences très spécifiques. 

Leeds est investi d'une nouvelle mission : retrouver un corps qui a été dérobé à la morgue locale. Il ne s'agit pas de n'importe qui. Le cadavre est celui d'un pionnier dans le domaine de la biotechnologie expérimentale, un homme qui travaillait sur l'usage du corps humain en tant qu'espace de stockage.

Il se peut qu'avant sa mort il ait incorporé des données dans ses propres cellules. Ce qui pourrait se révéler dangereux...

Avis 

Doté de capacités mentales hors du commun, Stephen Leeds, plus communément appelé Légion, est capable de générer de multiples aspects: des personnages que lui seul voit, chacun étant en quelque sorte expert en sa matière.  Qu'il s'agisse d'histoire, de graphologie ou du maniement des armes.  On peut dire que Légion est bien entouré : voilà qui peut être pratique dans les situations difficiles mais beaucoup moins pour dîner en société.

Justement, Légion est contacté par Yol Chay, un ancien partenaire pour une mission délicate : mettre la main sur un cadavre qui a été volé.  Si la situation est déjà originale en elle-même, la personnalité du défunt l'est encore davantage : il s'agissait d'un biologiste qui aurait utilisé son propre corps comme espace de stockage.  C'est dire si son cadavre est convoité...

Au départ d'une idée pour le moins originale, Légion et ses avatars, Brandon Sanderson nous emmène dans une équipée un peu folle : mélange de technologie de pointe et d'aventures mouvementées.  Vitesse, humour et tours de passe-passe garantis pour une série très plaisante !