"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 30 novembre 2015

Le Livre des Baltimore de Joël Dicker

Le résumé de l'éditeur :

Jusqu'au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. 

Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l'auteur de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. 

Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d'une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. 

Huit ans après le Drame, c'est l'histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu'en février 2012, il quitte l'hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s'atteler à son prochain roman. Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu'il éprouva jadis pour cette famille de l'Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s'effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu'au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu'est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?

Avis 

Marcus Goldman a choisi de passer l'hiver en Floride : c'est décidé, c'est là qu'il écrira son prochain roman.  Titillé par Léo, un voisin un peu curieux et bouleversé par le retour d'Alexandra, son amour de jeunesse, Marcus accepte de revenir sur les jours heureux de son enfance : les jours bénis où adolescent, il retrouvait sa "vraie" famille, les Goldman de Baltimore.  

Pour le jeune Marcus, ébloui, seuls comptaient les moments passés auprès de son oncle Saul et de sa famille : les vacances, le festin de Thanksgiving, ... formant alors une parenthèse dorée dans son quotidien terne de Goldman de Montclair.

Encore fortement marqué par ces temps forts de son enfance, Marcus entreprend de raconter, avant d'en faire son prochain roman, le destin de sa famille et sa chute : son oncle Saul et sa tante Anita, ses inséparables cousins Hillel et Woody seront au centre de l'intrigue.  Car Marcus l'annonce d'entrée de jeu : il racontera ce qui a conduit au Drame, huit ans plus tôt ...


Mettant à nouveau en scène Marcus Goldman, le héros de l'affaire Harry Quebert Joël Dicker nous propose une saga familiale captivante : il annonce dès le début qu'un drame a eu lieu chez les Goldman de Baltimore et entreprend de nous en dévoiler les arcanes, petit à petit.  Volontiers avare ou sadique, c'est à toutes petites doses que l'auteur livre les tenants et aboutissants de l'histoire des Goldman.  Suspense, rebondissements, romance, ...  le tout savamment distillé pour garder le lecteur en haleine et le contraindre à tourner les pages sans même envisager de poser son roman.  Un véritable mais délicieux supplice, rassurez-vous, car ce titre m'a beaucoup plu : je me suis laissé porter par l'histoire, attendant la révélation, goûtant moi aussi la compagnie des Goldman.  De Montclair ou de Baltimore, peu importe...

dimanche 29 novembre 2015

Gâteau aux pommes à la poêle

Ce dimanche, un gâteau ultra-simple : sans four, ni balance.  Idéal pour s'amuser et se régaler en cuisine. 

Pour découvrir les autres préparations de Syl  et sa brigade: chez SandrionLouiseSylHilde.

Ingrédients

1 verre rempli à ras de farine - 1 cuillère à café de levure chimique - 1/2 verre de sucre en poudre + 2 cuillères à soupe - 1/2 verre de lait - 1 cuillère à soupe de rhum - 2 oeufs - 2 pommes - 2 noisettes de beurre - Sucre glace (facultatif)

Préparation

Éplucher les pommes et les couper en morceaux.  Dans une poêle, mettre une noisette de beurre, les dés de pommes et saupoudrer de deux cuillères à soupe de sucre.

Sur feu vif, faire sauter les pommes jusqu’à ce qu’elles prennent une jolie couleur dorée .

Pendant ce temps, mélanger la farine, la levure, le sucre puis ajouter les œufs, le rhum et le lait.

Battre la pâte de façon à ce qu’elle soit bien homogène et sans grumeaux.

Verser la pâte sur les pommes, baisser le feu jusqu’au minimum, couvrir la poêle d’un couvercle et laisser cuire pendant environ 6 minutes.  Le dessus du gâteau ne doit plus être liquide mais avoir pris.

Faire glisser le gâteau sur une assiette, déposer la seconde noisette de beurre dans la poêle et retourner le gâteau sur la poêle pour cuire l’autre côté pendant 3 à 4 minutes toujours à feu doux.

Faire glisser à nouveau sur un plat de service et servir, saupoudré de sucre glace.










Challenge Nos gourmandises 2015 avec Syl

Une recette trouvée sur La tendresse en cuisine

samedi 28 novembre 2015

Spice & Wolf, tome 1 d'Isuna Hasekura


Lecture en partenariat avec Babelio et les Editions Ofelbe : un grand merci pour cette lecture !

La présentation de l'éditeur :

Déesse de la moisson, Holo est une louve qui peut prendre l’apparence d’une attirante jeune fille. Délaissée par les paysans de son village pour qui les vieilles légendes ne servent plus qu'à effrayer les enfants, Holo décide de rejoindre son village natal dans les terres du Nord à bord de la carriole d’un marchand itinérant, l’énigmatique Lawrence Kraft. Tandis qu’ils découvrent de nouveaux horizons en troquant leurs cargaisons de ville en ville, le duo va apprendre à se connaître et rapidement devenir très complice. Mais méfiance : les faux-semblants, les arnaques et les dangers bordent leur chemin... Le talent divin de Holo pour comprendre la nature humaine sera bien utile pour éviter les mauvais pas et les deal douteux ! 

Êtes-vous prêts à suivre cette charmante déesse dans un voyage initiatique parsemé de plaisirs simples, de rencontres, mais aussi de dangers ?

Avis :

Marchand ambulant, Lawrence Kraft parcourt le pays de ville en ville pour vendre sa marchandise.  Sérieux et volontaire, il rêve de décrocher le contrat qui lui permettra de s’établir à son compte dans un village.  Dans ce magasin, Laurence voit également la promesse d’une vie tout autre : entourée d’une famille, d’amis, lui qui sillonne la campagne seul tout au long de l’année.

En ce moment, il approche de Pasroe, un village qui s’apprête à fêter les moissons et est très surpris de découvrir dans sa carriole une jeune fille avec des oreilles, des crocs et une queue de loup.  C’est Holo, la déesse des moissons qui profite de son passage pour quitter le village et recouvrer sa liberté.  Elle aimerait rejoindre ses terres du Nord et propose d’aider Lawrence dans son quotidien, en échange du voyage.  Entre les deux compagnons, s’établit  alors un étrange et amusant équilibre.

Sur fond de commerce, Isuna Hasekura met en scène deux personnages que tout oppose : Lawrence est sérieux alors qu’Holo a un côté espiègle et un brin impertinent.  Pourtant le marchand est assez jeune et la déesse peut faire preuve d’une grande sagesse ou tout au moins d’une grande expérience, ce qu’elle ne manque pas de rappeler au jeune homme. Le duo ainsi composé est plaisant à suivre, souvent cocasse, voire attachant : l’un et l’autre bénéficiant, sans se l’avouer vraiment, de cette surprenant alliance.  Les aventures narrées dans ce roman en apportant la preuve : les transactions de Lawrence, améliorées grâce à Holo, la libération d’Holo capturée par un comptoir de commerce, les différents pièges qu’ils devront déjouer, …

Le voyage de Lawrence et Holo est agréable à suivre : d’auberges en comptoirs commerciaux, entièrement tourné autour du commerce, ce qui complique parfois le récit mais enrichi par le volet « humain » très fort. Ceci dit, je ne parlerais pas d’aventures car le récit est plutôt plat et routinier, sans être lassant pour autant. Ce qui ne gâche rien, le livre en lui-même est très réussi, agrémenté d’illustrations.  Un bon point à ne pas négliger ! 


mercredi 25 novembre 2015

La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel

La présentation de l'éditeur :

C'est un vieil homme debout à l'arrière d'un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh.

Il est seul désormais à savoir qu'il s'appelle ainsi. Debout à la poupe du bateau, il voit s'éloigner son pays, celui de ses ancêtres et de ses morts, tandis que dans ses bras l'enfant dort.

Le pays s'éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaître à l'horizon, pendant des heures, malgré le vent qui souffle et le chahute comme une marionnette. 

Avis 

Fuyant son pays et la guerre, Monsieur Linh a tout laissé derrière lui : sa maison, ses souvenirs, sa famille décimée...  Il est monté sur un bateau et s'apprête à découvrir un autre pays, un autre chez lui.  Le peu qui lui reste tient dans une maigre valise : quelques effets personnels, un peu de terre et une vieille photo. 

Il y a aussi sa petite fille, Sang diû : un bébé de quelques semaines qu'il a recueillie dans le champ où ses parents ont trouvé la mort.  Pour elle, Monsieur Linh a trouvé la force de continuer à vivre, de tenter l'aventure de la traversée, d'affronter la vie dans un centre pour réfugiés. 

Pourtant dans cette ville grise et sans odeur, où tout le monde est pressé, le havre d'un banc offre à Monsieur Linh, de manière inattendue un peu de réconfort.

A travers le périple vécu par Monsieur Linh, Philippe Claudel nous offre un texte sensible et tendre sur l'exil et le déracinement.  Le vieil homme est un personnage attachant et fort; son parcours est aujourd'hui particulièrement touchant : perdu dans un pays qu'il ne connaît pas, centré sur sa petite fille, son seul lien avec le passé.  Ses petits bonheurs et ses craintes nous le rendent profondément humain et éveillent la compassion.

Sous la plume de Philippe Claudel, les mots glissent doucement, les émotions aussi.  Les pages tournent, filent plutôt et  en compagnie de Monsieur Linh, le récit est vite achevé.  Difficile de reposer ce roman en cours de lecture !  Faut-il y voir un bien ou un mal ?  Je ne saurais me prononcer mais c'est assurément un texte qui remue, un titre qui marque le lecteur.







dimanche 22 novembre 2015

Tourtière

Dimanche dernière, la brigade s'est lancée, avec brio, dans des tourtes québécoises.  Je les rejoins avec un peu de retard.

Pour découvrir d'autres préparations : chez Sandrion, Louise, Syl, Hilde.

Ingrédients :

Viande hachée - Potiron - 1 jaune d’œuf – Sel, poivre, oignon – 2 pâtes brisées

Préparation :

- Cuisez votre potiron, écrasez-le grossièrement et assaisonnez.

- Faites revenir la viande hachée avec l'oignon détaillé.

– Faites vos 2 pâtes et étalez-les.

– Sur le fond de l’une, mise dans un plat beurré,… disposez :

. une couche de pommes de terre
. la viande hachée
. la purée de potiron,

– Recouvrez le tout avec la deuxième pâte en soudant les bords, décorez.

– Badigeonnez le dessus avec un jaune d’œuf.

– Enfournez 30 à 40 minutes.









Challenge Nos gourmandises 2015 avec Syl

mercredi 11 novembre 2015

Bluebird de Tristan Koëgel

Lecture en partenariat avec Babelio et les Editions Didier Jeunesse : un grand merci pour cette lecture !

La présentation de l'éditeur :

L'extraordinaire destin de « Minnie Bluebird » devenue chanteuse de blues dans les Etats-Unis des années 40.

Elwyn est fils d’immigrés irlandais, Minnie, fille d’un chanteur itinérant noir. Ils se rencontrent dans une plantation, et tombent amoureux. Ils ont 13 ans, et ne savent pas que leur vie est sur le point de basculer. Quelques jours plus tard, en effet, Minnie assiste au passage à tabac de son père par des hommes du Ku Klux Klan. Effondrée, elle saute dans le premier train, en partance pour Chicago.

Avis 

A la mort de sa femme, Curtis a quitté le monde des plantations pour prendre la route, en compagnie de Minnie, sa fille adolescente. Le coton : plus jamais !  Songster, il vit désormais sans attaches et la musique le porte, libre, à travers les villes.

Le jour où Minnie se blesse, Curtis est contraint d'accepter l'hospitalité offerte par les ouvriers d'une plantation : il partagera quelques jours leur vie dure et misérable.  Tandis que Minnie se repose pour soigner sa cheville, elle rencontre Elwyn, le fils du contremaître de l'exploitation.  A travers la musique, ce sont deux cœurs qui se trouvent, au-delà des conventions et de la ségrégation.

Malheureusement, le Ku Klux Klan est puissant et ne recule devant rien : l'attaque d'une église tourne au drame et en cherchant à s'interposer, Curtis est au nombre des victimes.  En Minnie, quelque chose craque alors et la jeune fille s'enfuit, désespérée.  Le premier train fait l'affaire : peu importe où il la conduira, elle est désormais seule au monde...

Servi par une magnifique couverture, Bluebird nous entraîne dans le Sud des Etats Unis, le Mississipi des années quarante : une région hostile et farouche.  A travers l'histoire de Minnie et de ses compagnons, Tristan Koëgel met en lumière la musique et la ségrégation dans un roman choral surprenant.  Si d'entrée de jeu, l'histoire semble toute tracée, opposant bons et méchants, les chapitres qui se succèdent réservent bien des surprises au lecteur et corseront agréablement le récit.

Pour ce faire, l'auteur met en scène quelques personnages bien trempés, malmenés par la vie mais toujours prêts à en découdre.  Des héros que l'on se plaît à suivre, tour à tour, au fil des pages ! 

Autre point fort du roman, l'atmosphère que l'auteur s'entend à créer, donnant une réelle authenticité au récit.  Les lieux décrits, la difficulté du quotidien, la réalité historique servent à merveille l'intrigue et la rendent d'autant plus réaliste.


Né de la nécessité de faire découvrir l'Histoire aux plus jeunes, Bluebird est  un roman jeunesse captivant, mêlant romance et musique dans un contexte historique interpellant.  Pour vivre l'aventure plus intensément, une sélection musicale proposée par l'auteur est disponible sur Deezer.




tous les livres sur Babelio.com

samedi 7 novembre 2015

Halloween : le temps des bilans



La randonnée du  challenge Halloween d'Hilde et de Lou  est terminée : vampires et sorcières ont repris leur vie incognito et il est temps de dresser les bilans.

En lecture





En lecture jeunesse :




En cuisine







Des lectures sympathiques et beaucoup de gourmandises : un programme à reconduire l'an prochain !  D'ici là, un tout grand merci à nos organisatrices hors pair, Lou et Hilde !


jeudi 5 novembre 2015

Les jumelles de Highgate d'Audrey Niffenegger


La présentation de l'éditeur :

Aux abords d’un cimetière londonien, des sœurs jumelles cherchent à percer un secret de famille et nous entraînent dans leur univers délicieusement inquiétant.

Valentina et Julia, inséparables sœurs jumelles, reçoivent un étrange héritage d’une tante qu’elles ne connaissent que de réputation. Et pour cause, il s’agit de l’énigmatique sœur jumelle de leur mère, toutes deux ne s’étant plus parlé depuis vingt ans. Le testament est formel : le legs de l’appartement ne sera effectif que si les deux jeunes filles viennent habiter pendant un an dans cet immeuble victorien, situé près d’un des plus anciens cimetières de Londres… et à condition que leur mère n’y mette jamais les pieds. 

Intriguées, les deux jeunes filles quittent leurs parents et les USA, pour ce lieu inconnu, où le fantôme de leur tante semble hanter chaque recoin de l’appartement, où les murs paraissent abriter des secrets et les extravagants voisins cacher bien des mystères. Livrées à elles-mêmes, Valentina et Julia se laissent séduire par cette atmosphère dangereusement romantique, au risque d’avoir pénétré dans un monde d’où elles ne pourront plus revenir.

Avis : 

Elspeth et Eddie sont jumelles.  Le temps et une mystérieuse dispute les a séparées.  L'une vit à Londres, l'autre a bâti sa vie aux Etats Unis.  A la mort d'Elspeth, Valentina et Julia, les filles d'Eddie, elles aussi jumelles, héritent de l'appartement d'Elspeth.  Un legs sous conditions : y vivre pendant un an et sans que leurs parents puissent y pénétrer.

A leur arrivée à Londres, les deux filles découvrent un univers fort différent du leur et s'acclimatent peu à peu, apprivoisant la ville et leurs voisins eux aussi hors du commun.

Autour de Julia et Valentina, et d'Elspeth en quelque sorte, l'auteur met en place une ambiance feutrée, un peu oppressante : la relation étouffante entre les jumelles, la part de surnaturel qui ne cesse de croître, le cimetière tout proche, ...  Ajoutez-y un fantôme et quelques secrets de famille : voilà une atmosphère pesante à souhait, accentuée par l'action qui semble se traîner.

Dans cette moiteur ambiante, le rythme semble ralenti et les personnages paraissent bien effacés, un peu ternes.  Compliqués aussi...  Seul Martin, accablé de TOC, a trouvé grâce à mes yeux ^^  

Je referme ce livre avec un sentiment mitigé : j'ai trouvé que le récit peinait un peu par moments et les personnages n'ont pas trouvé d'écho en moi.  Pourtant j'ai pris plaisir à lire cette histoire et j'ai trouvé la fin bien amenée.  Un bilan en demi-teinte donc !




 

mercredi 4 novembre 2015

Malenfer - Tome 3 : Les héritiers de Cassandra O'Donnell


Lecture en partenariat avec les éditions Flammarion : un grand merci !

La présentation de l'éditeur :

Après avoir combattu et vaincu la part sombre de Malenfer, Gabriel et Zoé doivent faire face à une nouvelle épreuve : les deux enfants découvrent le terrible secret qui entoure leur naissance. Ils vont bientôt prendre une décision qui changera à tout jamais leur destin et celui des terres magiques... Gabriel et Zoé perceront-ils enfin les mystères de la forêt magique Malenfer?

Avis 

En combattant Malenfer (dans La forêt des ténèbres et La source magique), Gabriel et Zoé ont vu leurs pouvoirs se renforcer de manière stupéfiante.  Lorsqu'ils unissent leur magie, le résultat est époustouflant et les conséquences parfois inattendues.

Peu à peu, Zoé développe ses pouvoirs de diseuse et apprend qu'un terrible danger menace la ville de Wallangar et ses habitants.  L'heure des révélations, et des choix qui en découleront, est venue...

Le deuxième tome avait laissé le lecteur sur sa faim, au cœur de Malenfer.  Les héritiers, troisième roman de la saga, est très riche en informations sur le passé des héros : Gabriel et Zoé bien sûr mais également Batavius ou Elzmarh. Les questions des volumes précédents trouvent ici réponse. 

L'action est bien présente également et ce mélange captive littéralement le lecteur.  Cette fois encore, la magie opère et les pages tournent toutes seules. 

Au fil des aventures, Gabriel et Zoé évoluent, ils mûrissent fortement.  Pourtant ils restent des enfants et attendent toujours avec impatience de retrouver leurs parents.  C'est également cette caractéristique qui leur confère une grande humanité et autant de sensibilité face aux terribles événements qui se déroulent autour d'eux.  De quoi les mener à affronter Batavius et leurs professeurs qui cherchent à les protéger à tout prix.

Autre élément important de cette série, l'univers mis en place par Cassandra O'Donnell : lui aussi se livre petit à petit, dévoilant des créatures fantastiques et des décors inattendus.  Ce tome réserve bien des surprises au jeune lecteur et ravive son intérêt et sa curiosité.  J'ai pour ma part beaucoup apprécié le personnage d'Ysalandrill et ses capacités hors normes.


Ce troisième tome confirme donc les points forts de la série : ses personnages, son univers inédit, le suspense toujours relancé et ne donne qu'une envie, celle de découvrir la suite des aventures de Gabriel et Zoé !  Une série à conseiller aux jeunes lecteurs, dès 9 ans.


dimanche 1 novembre 2015

Au menu d'Halloween




Un petit aperçu de notre soirée d'Halloween en recettes : des doigts de sorcière et un cocktail sanguinolent.

Pour découvrir d'autres préparations : chez SandrionLouiseSylHilde.


Un cocktail sanguinolent, à base de betteraves et de framboises: 

Ingrédients pour 4 personnes : 

150 g de betterave rouge cuite, pelée, en gros dés - 60 g de framboises fraîches ou surgelées - 25 cl de jus de canneberge - 150 g de yaourt brassé à 0% de m.g. - quelques framboises pour décorer (facultatif)

Préparation : 

1. Passez au robot ou au mixeur la betterave et les framboises avec le jus de canneberge.

2. Tamisez la purée obtenue à travers une passoire fine en pressant avec une cuillère en bois. Versez-la dans un grand pichet ou un bol avec bec verseur. Mélangez avec la quasi-totalité du yaourt.

3. Versez ce cocktail dans 4 grands verres. Ajoutez un petit nuage de yaourt et décorez éventuellement avec quelques framboises. Servez immédiatement.

Les doigts de sorcières

il s'agit de biscuits sablés, la marche à suivre est détaillée et illustrée sur le blog de Mamourblogue : c'est très clair et facile à suivre, idéal pour travailler avec des petits en cuisine !


Challenge Nos gourmandises 2015 avec Syl

Challenge Halloween 2015 de Lou et Hilde