"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mercredi 29 avril 2015

Harry Potter and the Chamber of Secrets by J.K. Rowling

Le résumé de l'éditeur :

Harry Potter's summer has included the worst birthday ever, doomy warnings from a house-elf called Dobby, and rescue from the Dursleys by his friend Ron Weasley in a magical flying car! Back at Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry for his second year, Harry hears strange whispers echo through empty corridors – and then the attacks start. Students are found as though turned to stone … Dobby's sinister predictions seem to be coming true.

Avis 

Le retour d’Harry Potter à Poudlard est pour le moins mouvementé : l’accès au quai 9 ¾ était bloqué et il a fait une entrée fracassante, en compagnie de Ron, dans une voiture volante.  Maintenant, il est le seul à entendre des voix dans les couloirs et voilà que les élèves sont attaqués et pétrifiés.  Pour le jeune sorcier qui pensant se consacrer à ses études et au Quidditch, l’année scolaire risque d’être plutôt chargée…


Pour le challenge Une lecture V.O chaque mois d'Ellielivre, je continue ma (re)lecture de la saga Harry Potter ; le plaisir est toujours là.  De la fantaisie, du suspense, des personnages hors du commun, ce vocabulaire si particulier, …  Tout y est, rendez-vous le mois prochain !




Challenge Une lecture V.O chaque mois avec Ellielivre : Avril




 Walpurgis, le congrès des sorcières, avec Marjorie, Hilde et Lou

lundi 27 avril 2015

Le plus important de Ziska Larouge

Le résumé de l'éditeur :

"…Pour un peu, je me prendrais pour Dieu."

Antoine, avocat d’une quarantaine d’années, parfait salaud, pète un câble. Que s’est-il passé? Sa femme, sa maîtresse, sa mère, sa belle-fille adolescente, son associé, ses clients véreux s’agitent autour de lui mais il ne réagit plus.

Antoine s’est retiré volontairement dans un coin de son cerveau. Ça lui va bien. De son refuge, il regarde le tourbillon de la vie et s'en amuse. Jusqu'au jour où...

Avis 

Impitoyable dans sa vie privée comme professionnelle, Antoine Pannier est un homme occupé, convaincu de son importance. Lorsqu'au bout d'une journée chargée, il trouve le temps d'ouvrir le courrier, une enveloppe kraft lui réserve quelques surprises.  Au point de perdre les pédales et de tout casser autour de lui...

Interné, Antoine décide de se murer dans le silence et de jouer les aphasiques.  A travers les visites des uns et des autres, il suit la vie qui continue au dehors, à la maison, au bureau.  Si certains s'accommodent bien de son "retrait", d'autres tentent de pallier son absence.  C'est amusant un moment mais Antoine comprend rapidement qu'il est temps de réparer ses torts.

Dans ce premier roman caustique et sensible, Ziska Larouge nous offre une intéressante galerie de personnages : au centre de l'intrigue, Antoine est imbuvable; d'entrée de jeu, rien en lui n'attire la sympathie.  Autour de lui, quelques figures secondaires se démarquent positivement : Sylvain, Julietta, Sophie, ...  des destins souvent malmenés par l'existence, qui prennent vie sous la plume de l'auteur. 

Mais attachants ou non, ces héros donnent envie d'en découvrir davantage, de connaître le dénouement de cette histoire et de savoir enfin quelle est cette mystérieuse lettre, genèse du roman.  Les pages se tournent rapidement, agréablement : le ton est vif, profondément humain et cynique; les personnages et les décors sont habilement croqués; l'intrigue est originale.  Un mélange bien plaisant pour un premier roman, mené tambour battant et servi par une superbe couverture !

Un grand merci à l'auteur pour l'envoi de ce roman, drôle et enlevé.



dimanche 26 avril 2015

Tarte au riz et macarons


La semaine dernière, Syl a proposé à la brigade de dédier notre rendez-vous dominical à un auteur, Jérôme Attal : le dessert qu'il avait choisi est la tarte au riz et vous en trouverez donc diverses versions chez SylLouise et Nath Choco.  

J'ai pour ma part choisi de proposer une variante aux macarons, histoire changer et sachant que je ne pourrais, de toute façon,  soutenir la comparaison avec la tarte de mon boulanger... 


Ingrédients 

Pour la pâte : 500 g de farine, 10 g de levure, 1 c à café de sel, 1 c à soupe de sucre, 125 g de beurre, 3 œufs, un peu de lait

Pour la farce : 1 tasse de riz, 5 tasses de lait, safran, 3 jaunes d’œuf, des macarons

Préparation

Mélangez la farine, le sucre et le sel.  Faites une fontaine.  Délayez la levure dans un peu de lait tiède et versez le mélange dans la fontaine.  Mélangez avec la farine environnante.  Faites fondre le beurre et ajoutez-y 1/4 de litre de lait.

Battez les œufs en omelette.  Dans la fontaine, versez successivement du mélange beurre-lait et des œufs battus, en mélangeant à chaque fois avec la farine. Ensuite ajoutez encore autant de lait tiédi qu'il faut pour obtenir une pâte assez ferme que vous pétrissez comme une pâte à pain.  Laissez reposer dans un endroit tiède pendant au moins 30 minutes.

Étendez la pâte au rouleau et garnissez-en 2 platines à tarte moyennes.  Laissez monter la pâte une seconde fois avant de la garnir.

Faites cuire un riz au lait habituel.  (Pour ma part, j'ai ajouté du sucre aux ingrédients de départ.)  Ajoutez les jaunes d’œufs lorsque le lait a un peu tiédi.  Garnissez le fond de la tarte de macarons écrasés et remplissez copieusement les tartes avec le riz.  Faites cuire et dorer au four : 15 minutes à 200 °.










Challenge Nos gourmandises 2015 avec Syl

mercredi 22 avril 2015

Homme sans chien de Hakan Nesser

Lecture en partenariat avec Livraddict et les éditions Points : un grand merci à tous deux pour cette lecture !

Le résumé de l'éditeur :

Dans la petite ville de Kymlinge, la famille Hermansson est réunie pour fêter l’anniversaire du père et de la fille aînée. Seul manque Robert, le fils honteux qui s’est ridiculisé lors d’une émission de téléréalité. Suicide ? Fugue ? 

Plus aucune de ces hypothèses ne tient quand Henrik, son neveu, disparaît à son tour. Pour l’inspecteur Barbarotti, chargé de l’enquête, l’hiver s’annonce brumeux.

Avis : 

Dans la famille Hermansson, Karl-Erik, le père, est un personnage imposant, conscient de son importance et empli d'idées bien arrêtées. C'est dire si l'on s'apprête à fêter son anniversaire en grandes pompes : toute la famille sera réunie pour l'occasion et l'ambiance est déjà tendue.  Depuis que Robert, son fils, s'est humilié au cours d'un jeu de téléréalité, c'est toute la famille qui se sent honteuse et chacun appréhende les retrouvailles.

Lorsque Robert disparaît au milieu des réjouissances, personne ne s'inquiète vraiment mais lorsque son neveu Henrik manque également, à l'appel, c'est l'affolement et l'inspecteur Barbarotti est alors en charge de l'enquête.

Dans ce premier volet des aventures de l'inspecteur Barbarotti, Hakan Nesser met en scène une étrange famille : tous semblent à couteaux tirés; de vieilles histoires et des non-dits alourdissent l'atmosphère et confinent toute la famille dans une ambiance où l'on peine à respirer à la veille des fêtes.  Karl-Erik règne en patriarche incontesté, ses avis et décisions priment.  A ses côtés, le reste de la famille semble écrasé, dispersé et la proximité du drame ne parvient même pas à les ressouder.

Face aux Hermansson, confronté à une double disparition, l'inspecteur Gunnar Barbarotti a fort à faire pour débrouiller le mystère.  Il doit déjà faire face à des soucis familiaux et mène une étrange comptabilité avec Dieu.  Un personnage original et attachant !


Le roman est découpé en époques successives qui structurent le récit : la rencontre avec la famille Hermansson, qui tourne au huis clos, et les différentes étapes de l'enquête de l'inspecteur Barbarotti.  Ce découpage crée des ambiances fort différentes et un suspense réparti inégalement tout au long du récit, le summum se situant inévitablement en fin d'ouvrage.  Cette structure et les changements de registre n'apportent selon moi rien de négatif à l'histoire.  Bien au contraire, cela lui confère une singularité appréciable et un côté atypique qui m'ont beaucoup plu.  Les personnages peu sympathiques, la rupture de ton, l'intrigue dont le lecteur connaît quasiment tout, une touche d'humour, ...  Autant d'éléments qui font le charme de ce roman et m'ont donné l'envie de découvrir davantage cet auteur suédois.

mercredi 15 avril 2015

Emily et la porte enchantée d'Holly Webb

Lecture en partenariat avec les éditions Flammarion : un grand merci !


La présentation de l'éditeur : 

"Emily enfouit son visage dans l'oreiller. Pourquoi voyait-elle des choses invisibles pour les autres ? Elle n'avait aucune envie de voir des choses étranges. Surtout là, maintenant, dans l'obscurité."

Emily adore sa maison biscornue. Pourtant, en ce moment, il s'y passe des choses étranges : elle voit les portes changer de couleur ou de place, et ses nuits sont agitées de rêves incompréhensibles... Comme personne autour d'elle ne semble y accorder d'importance, la fillette s'interroge. Qui est-elle vraiment ? Et que lui cache sa famille ? Emily est bien décidée à le découvrir.

Avis 

Sensible et attachante, Emily est une petite fille de dix ans; elle vit, entourée de sa famille, dans une maison un peu bohème.  Son papa écrit des romans fantastiques, sa maman crée de superbes tenues.  Il y a aussi Robin, son petit frère et les jumelles, Lory et Lark.  Emily, quant à elle, est passionnée de pâtisserie.  Elle adore préparer des gâteaux, en inventer la recette, en soigner la décoration, ... 

A côté de ses frère et soeurs, Emily se sent un peu à part : d'ailleurs, depuis quelques temps, elle voit des choses bizarres, fait d'étranges rêves, ...  S'agit-il seulement du fruit de son imagination ?

En compagnie d'Emily, Holly Webb nous entraîne dans une famille très sympathique mais parfois étrange; la petite fille ressent un peu de mal à y trouver sa place.  Le thème de la différence occupe une place importante dans ce premier tome des aventures d'Emily, l'angle fantastique en permet une approche atypique.

Dans les visions d'Emily, réalité et féerie s'emmêlent, ouvrant ainsi la porte à des mondes et à des personnages a priori imaginaires.  L'auteur laisse ainsi entrevoir des aventures fantastiques à venir pour sa jeune héroïne qui pourra compter sur l'affection des siens.  Une série prometteuse, aux allures de contes de fées, teintée d'humour et de tendresse : un monde à (faire) découvrir dès 8 ans.

mardi 14 avril 2015

Cet été-là de Mariko Tamaki & Jillian Tamaki

La présentation de l'éditeur :

Rose et Windy se connaissent depuis l’enfance. Elles se retrouvent chaque été au lac Awago où leurs familles louent des cottages. Cet été là, elles ont 13 ans et 11 ans et demi, passent leurs journées à se baigner, à faire des barbecues en famille et regardent des films d’horreur en cachette. Mais surtout, elles partagent les mille questions de l’entrée dans l’adolescence. Une étroite différence d’âge, suffisante à cet étape charnière pour que leurs préoccupations diffèrent : Rose suit avec beaucoup d’intérêt les démêlés d’un groupe d’ados plus âgés, Windy aime encore jouer. Chacune d’elle se débat en parallèle avec ses problématiques familiales. Une plongée toujours fine et juste dans l’adolescence.

Avis 

Awago Beach, c'est là que Rose passe ses vacances chaque année depuis "peut-être... toujours".  Elle y retrouve son amie Windy, un peu plus jeune qu'elle.  Cet été marque pour Rose une entrée dans l'adolescence : imperceptiblement, ses centres d'intérêt changent, elle semble lointaine, réfléchit, observe.  Elle perçoit les adultes de façon différente, prenant conscience de leurs soucis, s'intéressant à d'autres jeunes.

Entre Rose et Windy, la complicité persiste : plage, vélo, films d'horreur loués en douce, ...  Les deux filles sont très attachantes : naïves et curieuses, elles forment un joli tandem.

Jillian et Mariko Tamaki nous offre un bel album, empreint de douceur et de nostalgie.  Les illustrations et les jeux de zoom rendent à merveille la magie des vacances, ces instants que l'on sent suspendus, un peu détachés de la réalité.




dimanche 12 avril 2015

Boulettes irlandaises

Il y a quelques semaines, les copines de la brigade ont fêté la Saint Patrick en testant des boulettes à la Guinness.  N'ayant pas su les suivre alors, je me suis promis de tester ce plat dès que possible.  Nous y voilà : extra, une recette à retenir !

Pour découvrir les délices préparés par l'équipe, c'est par ici : SylSandrionLouise et Hilde.

Ingrédients 

350 g de viande hachée
1/2 carotte
1/2 boite de concentré de tomates
1/2 oignon
1 gousse d’ail
1 c a s de savora (ou moutarde)
1 c a s de sauce Worcestershire
Quelques gouttes de Tabasco
1 tranche de pain de mie
1 œuf
25 cl de Guinness ou autre bière

Préparation

Émiettez la mie de pain et mettez-la à tremper dans 6 cl de bière.
Coupez en tout petits dés la carotte, émincez l’oignon et l’ail finement.
Dans un saladier, mélangez-les à la viande, avec l’œuf, la mie, la moutarde, la sauce Worcestershire et le tabasco. Modelez des boulettes.
Dans un plat allant au four, déposez les boulettes en les espaçant bien, puis versez la bière restante. Ajoutez le concentré de tomates.
Salez, poivrez, et laissez cuire 40 minutes environ, à 200°.


samedi 11 avril 2015

Trois jours de Laurence Barry

Lecture en partenariat : un grand merci à Gilles Paris pour cette découverte.

La présentation de l'éditeur :

Judith, Juliette et Jonathan ont grandi heureux dans l’Est de la France, au sein d’une famille juive et laïque, modèle de tolérance. Par amour pour un agriculteur israélien, rencontré lors d’un séjour dans ce pays, Judith décide de quitter Paris et sa sœur avec qui elle cohabite, pour se marier et fonder une famille. Mais son bonheur est éphémère car peu après, son frère trouve la mort dans un attentat à Tel Aviv.

Sept ans plus tard, Juliette, restée à Paris, rencontre Mehdi, un musulman avec qui elle veut construire sa vie. Leur père, fragilisé par la mort de Jonathan dont il ne s’est jamais remis, s’effondre et menace de mettre fin à ses jours. Judith décide alors d’intervenir, persuadée que le projet de Juliette achèvera de détruire leur famille.

Elle imagine un stratagème et saute dans le premier avion pour Paris. Elle n’a que trois jours pour parvenir à ses fins.. Mais ces trois jours sont plus compliqués qu’elle ne l’avait imaginé...

Avis 

Par amour,  Judith a choisi de tout quitter en France pour rejoindre Ran et fonder une famille près de Tel Aviv.  Aujourd'hui, elle vit dans l'angoisse depuis la deuxième intifada mais elle s'apprête à prendre l'avion pour Paris et passer quelques jours avec sa sœur Juliette.

Judith et Juliette sont nées de parents français d'origine marocaine et de confession juive, Samuel et Sarah.  Des parents qui ont de tout temps mis en avant la tolérance et la laïcité dans l'éducation de leurs trois enfants.  Son bac en poche, leur fils Jonathan a décidé de faire son service militaire en Israël et ses parents l'y ont suivi.  Les deux filles sont restées en France pour terminer leurs études et bâtir leur vie. 

Lorsque Judith a tout quitté pour Ran, Juliette est restée à Paris, elle y a trouvé du boulot et récemment un tout nouvel amoureux, Mehdi.  Un choix qui n'est pas du tout au goût de la famille car Jonathan a trouvé la mort dans un attentat et Mehdi, par ses origines, représente l'ennemi. 

Depuis la dernière visite de Juliette, Samuel est prostré et refuse de lui parler; Judith décide alors de prendre les choses en main et de partir pour Paris : elle parlera à sa sœur et lui fera comprendre l'impossibilité de cette idylle !  Voire plus, si besoin...

Autour d'un sujet grave et sensible, Laurence Barry entraîne son lecteur dans le quotidien d'une famille malmenée par le destin : la mort de Jonathan leur a semblé à tous si injuste et tourner la page est impossible.  De là, les réactions des uns et des autres jusqu'au stratagème imaginé par Judith. 

Désemparée, effrayée, elle est perdue face aux amours de sa sœur et cherche à tout prix à ressouder les liens familiaux.  Son voyage à Paris la ramène sur les lieux de son enfance, avec Jonathan et Juliette, au temps de l'insouciance et des rires.  Ce retour aux sources la fait réfléchir et lui permet d'envisager la vie sous un autre angle.  Dans un style fluide et sensible, l'auteur nous trace le portrait d'un personnage fragile et attachant, de ceux que l'on aurait envie de rassurer.  Elle dresse également une galerie de personnages secondaires justes et touchants.


Le périple de Judith et son contexte familial posent des questions, remuent.  En nous proposant de les suivre, Laurence Barry nous offre une parenthèse de trois jours, riche en émotions et en doutes; toujours sans juger, avec délicatesse et justesse.  Une belle découverte avec ce premier roman !

vendredi 10 avril 2015

Retrouvailles à Versailles d'Anne-Marie Desplat-Duc

Lecture en partenariat avec les éditions Flammarion : un grand merci !

La présentation de l'éditeur 

Ce quatorzième tome célèbre comme il se doit les retrouvailles des Colombes pour les 10 ans de la parution de la série ! 

Louise se marie et rêve de réunir ses amies à Saint-Cyr. Il y aura des surprises car les destins de ces demoiselles ne sont pas toujours ceux auxquels on s’attendait ! 

Avis 

Dix ans ont passé et les Colombes sont pareilles à elles-mêmes: attachantes et émouvantes comme aux premières pages.  Bien sûr, chacune a suivi son chemin : sage et ordonné pour les unes, plus aventureux pour d'autres.  Le temps n'a pas changé les caractères et la singularité de chacune, qui fait partie intégrante du succès de la série, persiste. 

Bientôt, Louise se marie et craint de se retrouver bien seule pour ce grand jour : sa mère est morte et son père ne peut s'afficher publiquement.  La jeune fiancée souhaite donc retrouver ses amies de Saint Cyr et leur envoie à toutes une invitation.  Pourtant, elle est inquiète : qui donc l'accompagnera à l'autel ?

Tout au long du récit, Anne-Marie Desplat-Duc donne la parole à Louise, à Charlotte et Jeanne, ainsi que quelques-unes de leurs camarades dont nous découvrons l'existence après Saint Cyr.  L'Histoire croise le destin des Colombes, les favorisant ou les malmenant parfois, donnant en tout cas la pleine mesure de leur caractère.  Semblable aux précédents volumes, le récit est plaisant, captivant.  Ce tome s'adresse aux petites ou grandes lectrices, qu'elles soient fans inconditionnelles de la série ou ayant picoré au hasard dans les romans précédents.  Toutes devraient passer un excellent moment de lecture en compagnie de Louise et de ses amies.


Pour célébrer dignement cet anniversaire, ce quatorzième roman a été particulièrement soigné : dédicace de l'auteur, superbe couverture, tranche décorée, ...  En marge de la sortie de l'ouvrage, quelques actions ont été organisées par les éditions Flammarion dont un concours photo, un sac aux couleurs de la série.  Pour en savoir plus ou découvrir l'univers de la série, rendez-vous sur le site des Colombes du Roi Soleil.

mercredi 8 avril 2015

La surface de réparation d’Alain Gillot


Lecture en partenariat avec Babelio et les éditions Flammarion : un grand merci pour cette lecture.

La présentation de l'éditeur :

Vincent, entraîneur d'une équipe de jeunes footballeurs, se voit confier la garde de son neveu, qui souffre du syndrome d'Asperger. Il se révèle un gardien de buts hors normes. Mais dans sa vie quotidienne, si un geste ou une parole ne correspond pas à ses schémas mentaux, il est pris de panique. Vincent remettra en cause ses certitudes et sortira, lui aussi, de son propre enfermement.

Avis 

Entraîneur de jeunes pour le club de Sedan, Vincent vit surtout pour le football.  Blessé au genou, il a dû renoncer à ses espoirs et a choisi de se consacrer à la formation des joueurs.  Vincent est un solitaire, il garde peu de contact avec sa famille.  C'est dire s'il est surpris le soir où il voit débarquer, c'est le mot, sa sœur Madeleine : des années sans nouvelles et la voilà qui le sollicite pour garder son neveu quelques jours.  Vincent connait à peine Léonard, un enfant taiseux, renfermé et attaché à ses habitudes.  Pourtant face aux plans douteux de sa sœur, il accepte de se charger du jeune garçon.

Entre Vincent et Léonard, les relations ne sont pas simples : quand Vincent pense football, Léonard pense échecs !  Vincent décide pourtant de l'emmener avec lui aux entraînements et pourquoi pas de le faire participer.  Plutôt réticent de prime abord, Léonard accepte et s'investit à sa manière : Vincent n'est pas au bout de ses surprises...


Sur fond de football, Alain Gillot nous propose un très joli roman : une histoire de famille et de différence.  Dans leurs oppositions et leurs parcours chaotiques, les protagonistes donnent envie de suivre ce récit.  Profondément réaliste, le style est fluide; les pages se tournent tout seules.  Certains pourraient voir dans ce récit un excès de bons sentiments mais toute au plaisir de cette lecture, je préfère n'en retenir qu'un très agréable moment de lecture !  


tous les livres sur Babelio.com

mardi 7 avril 2015

Malenfer, tome 2 : La Source Magique de Cassandra O'Donnell


Lecture en partenariat avec les éditions Flammarion : un grand merci !


La présentation de l'éditeur 

Le jour du Ténérit approche et les pouvoirs magiques de Gabriel ne cessent d’augmenter. Grâce à l’aide de maître Batavius, le sorcier de Gazmoria, il espère être prêt à temps pour affronter Malenfer, la forêt maléfique, avant qu’elle ne détruise la ville de Wallangar. Soutenu par sa petite sœur Zoé et ses trois amis Morgane, Ézéchiel et Thomas, le jeune sorcier se prépare au combat sans se douter qu’il devra faire face à un terrible dilemme... 

Avis 

Ce deuxième tome de Malenfer nous ramène dans la maison où vivent Gabriel et Zoé : Batavius, le sorcier de Gazmoria est à leurs côtés, il a pris Gabriel comme apprenti. 

Le jeune garçon fêtera bientôt son treizième anniversaire et ses pouvoirs s'annoncent très prometteurs.  Ainsi, sa connexion avec le dragon Elzmarh est déjà très forte. 

A ses côtés, Zoé se pose de nombreuses questions : sur les capacités de Gabriel, sur les siennes, sur sa famille, ...  Pendant ce temps, Malenfer s'approche chaque jour un peu plus.

Dans ce deuxième volet des aventures de Zoé et de Gabriel, Cassandra O'Donnell renforce le mystère autour de ses héros : quelles sont leurs origines ?  Quels pouvoirs détiennent -ils ?  Au fil du récit, les enfants et ceux qui leur viennent en aide, amis et professeurs, font preuve de leur bravoure et de leur détermination.  Tous semblent "renforcés" par rapport au premier tome.


L'univers où ils évoluent se densifie également, l'histoire semble se corser et cacher quelques secrets.  Pour autant, magie et fantasy sont toujours bien présentes et assurent le charme de ce monde à part.  Les jeunes lecteurs s'y retrouveront sans peine, suivant aisément les aventures de Gabriel et Zoé.  Comme dans le premier roman, la tension reste palpable et le suspense entier; la fin appelle le tome 3, de quoi entretenir un peu plus l'impatience du lecteur ! 

lundi 6 avril 2015

Boeuf aux olives de Grand-Mère



Au menu de ce week-end de Pâques, j'avais opté pour un plat délicieux mais simple : du boeuf aux olives.  Finalement, déjà au four et au moulin, c'est Barbouille qui a préparé le repas.  C'était comme décrit plus haut, un délice.

Les copines avaient mis pour l'occasion les petits plats dans les grands : Syl, Sandrion, Louise.  Une visite s'impose !


Ingrédients : 

1 kg de viande de bœuf à braiser coupé en gros cubes - 100 g de lardons - 100 gr de petits oignons grelots ) 1 bouquet garni - 130 g d'olives vertes dénoyautées - 25 cl de bouillon de bœuf - 20 cl de vin blanc sec - 30 g de farine - 30 g de beurre - 2 c. à soupe d'huile - sel et poivre


Préparation : 

Chauffez l'huile dans une cocotte, faites-y dorer oignons et lardons.  Otez-les à l'écumoire.

A leur place, faites dorer les morceaux de viande de tous côtés.  Réservez et nettoyez la casserole.

Faites fondre le beurre dans la cocotte, ajoutez la farine, cuisez jusqu'à ce que le mélange devienne roux.  Versez peu à peu le bouillon, puis le vin en tournant.  Attendez chaque fois que la farine ait tout absorbé avant de verser à nouveau.

Dans la sauce bien lisse, ajoutez le lard, les oignons, la viande, le bouquet, sel et poivre.  Couvrez.  Mijotez jusqu'à ce que la viande se défasse bien.

Ajoutez les olives, mijotez encore 30 min.