"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mardi 6 octobre 2015

Les voies du bonheur sont imprévisibles d'Alexander McCall Smith


 Un grand merci aux éditions des Deux Terres pour ce partenariat !


Le résumé de l'éditeur :

Dans une ville aux abords d’Édimbourg, un garçon fait le récit détaillé d’une vie qui n’est pas la sienne. Il décrit parfaitement une île sur la côte écossaise, qu’il ne peut absolument pas connaître, et la maison qui s’y trouve, dans laquelle il prétend avoir vécu. Quand la mère du garçon demande son aide à Isabel Dalhousie, elle sent qu’il est de son devoir de tirer cette affaire au clair. Mais la découverte de la maison ne fait qu’engendrer de nouvelles interrogations. Par ailleurs, Isabel s’inquiète pour sa nièce, Cat, engagée dans une relation avec un homme qui ressemble étonnamment à son propre mari, Jamie. Pour Isabel et ses proches, les voies du bonheur sont imprévisibles.

Avis :

Pour Isabel Dalhousie, le quotidien se partage agréablement entre famille, travail et amitié.  Un mélange savoureux, rehaussé d'un zeste de philosophie. 

Au cœur d'Edimbourg, elle mène une vie paisible construite autour de Jamie, son mari et Charlie, son petit garçon.  Son travail de directrice d'une revue de philosophie lui permet de concilier ses obligations et ses envies, au gré de ses humeurs.  Régulièrement, elle offre son aide à sa nièce Cat qui tient une épicerie; à l'occasion, elle offre également ses conseils à qui la sollicite.

Cette fois, c'est une jeune mère qui recherche son aide : son petit garçon évoque fréquemment, avec force détails, une vie passée et surtout l'envie d'y retourner.  Touchée par cette demande pour le moins inattendue, Isabel se porte au secours de cette famille, cherchant à retrouver les lieux décrits par l'enfant.  Entre imagination trop fertile et réminiscence d'une vie passée, la jeune femme est perplexe...

Dans cette nouvelle enquête au thème bien original, nous retrouvons Isabel Dalhousie, sa sensibilité et son bon sens.  Ici encore, elle se porte au secours de son prochain, toujours habitée d'éthique et de morale.  Sa vie tranquille en Ecosse, entourée de sa famille, la retient bien un peu mais face à la détresse humaine, elle ne peut qu'agir. 

Au cœur du récit d'Alexander Mc Call Smith, pas de suspense insoutenable, ni d'action échevelée : il s'agit plutôt de réflexion sur les choses de la vie.  Les personnages secondaires sont prétexte à la discussion : le jeune Charlie qui s'éveille à vie et étonne ses parents, Cat et ses amours tumultueuses, l'arrivée à Edimbourg des "ennemis jurés" d'Isabel, la gouvernante passionnée de sciences occultes, ...


Le tout forme un cocon douillet et confortable pour une série détective hors du commun.  L'originalité apportée par les questions philosophiques qu'évoque Isabel ajoute au charme du récit et pour couronner le tout, la ville d'Edimbourg y joue un rôle à part entière, véritable invitation à la découverte et au voyage !

L'avis de : Keisha, Myrtille

7 commentaires:

keisha a dit…

Je l'ai lu ainsi que d'autres de la série (est ce ton cas? j'aime retrouver les héros de la série)mon billet paraîtra la semaine prochaine. je me pose quelques questions quand même sur l'âge réel d'isabel...

Nahe a dit…

Oui, j'ai lu d'autres titres et c'est bien agréable de suivre ainsi les personnages. Je crois que je comprends le pourquoi de ta question sur l'âge de l'héroïne, j'ai pensé comme toi ^^

Syl. a dit…

Je ne connais pas. Alors je note cette série que tu apprécies.

keisha a dit…

j'espère alors ne pas en avoir trop dit dans mon (futur) billet

FondantGrignote a dit…

A force de lire des billets sur ce roman, je crois que je ne vais pas pouvoir attendre qu'il arrive à la médiathèque !! J'ai vraiment trop hâte de retrouver Isabel et sa petite famille (ainsi que le renard)... :-) Bonne soirée!

Myrtille lit a dit…

Contente de voir qu'il t'a plu ;) J'ajoute ton lien sur mon blog :)

Nahe a dit…

@ Syl : cela va te plaire, l'ambiance est si cosy !
@ Keisha : je pense que c'est parce que je l'ai lu aussi, ne t'inquiète pas !
@ Fondantgrignote : je te comprends !
@ Myrtille : volontiers !