"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

jeudi 14 juin 2012

La commissaire n'a point l'esprit club de Georges Flipo

La présentation de l'éditeur :

«Attendez, brigadier, vous êtes en train de me dire que vous avez tous passé la soirée du 14 juillet à danser autour du cadavre pendu, en tapant dessus à coups de bâton?»


On vient d'assassiner d'horrible façon le chef d'un club de vacances sur l'île de Rhodes. Chargée de l'enquête, la commissaire Vivianne Lancier doit jongler avec une cocaïnomane noyée, un chat empaillé, un jardinier décapité... sans compter la mauvaise volonté des témoins, la chaleur écrasante et le buffet des desserts, presque aussi tentant que le physique d'Apollon de son lieutenant.

Avis :

Lorsque le chef du club de vacances "L’esprit Club" de Rhodes est découvert assassiné, le crime est rapidement présenté comme un suicide et l’affaire étouffée. Pas question de meurtre qui ferait fuir les clients ! Le président de la société, frère d’un ancien ministre, fait rapidement jouer ses relations et voilà la commissaire Viviane Lancier dépêchée sur place afin de trouver le coupable sans faire de vagues. A son grand désarroi, le lieutenant Monot, son petit protégé, est devenu la coqueluche des médias français et elle doit faire équipe avec un inconnu, un bellâtre répondant au nom de Willy Cruyff.


Sur place, mobiles et coupables potentiels semblent nombreux. L’enquête s’annonce difficile et l’ambiance du club ne semble pas tout à fait au goût de la commissaire, au contraire de son athlétique lieutenant. De quoi corser encore un peu cette curieuse affaire !

Soleil, piscine, vacanciers euphoriques, bikini, … La commissaire Lancier est mal en point dans ce club de vacances ! Elle aurait tant aimé partager cette enquête avec le lieutenant Monot, son imagination s’était emballée et la voilà flanquée du lieutenant Cruyff, un athlète de la Police… Pire encore, il a si bon cœur et s’intègre parfaitement au club ! Une raison de plus pour l’irascible commissaire de lui mener la vie dure…

Le ton est donné : le mot est vif, tranchant, humoristique ! Les personnages, policiers et seconds rôles, sont criants de réalisme : leurs petits travers sont disséqués sous la plume caustique de l’auteur et prêtent à rire. Ces vacances ont, finalement, un petit côté effrayant, cumulant promiscuité, aquagym, étalage de corps et karaoké.

Dans l’ambiance dorée et artificielle du club, les pistes se succèdent, les rebondissements viennent surprendre le lecteur, entretenir le suspense. D’un bout à l’autre du roman, l’intrigue reste dense et le lecteur s’interroge, tout en s’amusant. Humour et enquête policière, un mélange qui m’a beaucoup plu et que je ne peux que vous encourager à découvrir.


5 commentaires:

Syl. a dit…

Il y a longtemps que je l'ai noté ! Donc... un jour...

Leiloona a dit…

Lu à sa sortie, j'en garde un souvenir sympa ! :)

Nahe a dit…

@ Syl : Tu devrais te régaler...
@ Leiloona : une lecture très agréable, en effet !

orchidee a dit…

Je l'avais dévoré et aimé.

Nahe a dit…

On se rejoint sur cette lecture !